PRÉSENTATION ET DÉDICACE

 


À VENIR

Michel Torres à la médiathèque La Fabrique de Marseillan le 18 juin à 14h30 pour une rencontre-dédicace.
FIRN 2016 : KféKrim / Rencontre avec Michel Torres et Waldeck Moreau

13340106_1362287980454245_1869789981156187811_o

Michel Torres sera en dédicace les 27, 28 et 29 mai, toute la journée, sur le stand Sauramps de la Comédie du Livre de Montpellier, à partir de 10h. Les quatre tomes seront disponibles, le quatrième en avant-première (sortie en juin) !

torres-comedielivre-montpellier

Présentation officielle fin octobre à la librairie Sauramps, Montpellier.
Première rencontre avec les lecteurs fin octobre à la Médiathèque La Fabrique de Marseillan.
Plus d’informations bientôt.
Michel Torres dédicacera ses livres le samedi 3 octobre et le samedi 10 octobre, de 10 heures à 12 heures 30, sous la place couverte de Marseillan.

29, 30 et 31 mai 2015, présentation et dédicace des deux premiers tomes de la saga sur le stand de la librairie Sauramps, à la Comédie du Livre de Montpellier
13 mars 2015 à 18h, présentation et dédicace du deuxième tome de la saga « Aristide » à la librairie Sauramps, Montpellier
14 octobre 2014 à 19h, intervention de Michel Torres à la médiathèque de Gignac
27 septembre 2014 à 14h30, intervention de Michel Torres à la médiathèque de Marseillan
26 juillet 2014 10h-12h — Arcades de la Place couverte, Marseillan
26 juin 2014 18h-19h — Librairie Sauramps, Montpellier

LE BASSIN DE THAU AU CŒUR D’UN PREMIER ROMAN : « LA MENEUSE », TOME 1 D’UNE SAGA EN 6 VOLUMES Michel Torres, personnage incontournable de Marseillan, crée une mise en abyme décapante et dépeint un Moi-Mô d’enfance travesti par son imaginaire fertile qui vit des aventures noires et crues, au coeur d’un paysage inscrit dans ses veines : le Bassin de Thau. torres-photo À Marseillan, Michel Torres en a écrit des pages et des pages sur ses histoires d’enfance avec ses copains, la plupart vivant et travaillant toujours sur place, son biotope humain. Des pages et des pages qu’il a reclassées pour donner du sens à un parcours littéraire qui conduit le lecteur à travers des aventures plus folles les unes que les autres, dans cette lagune si chère à son cœur. L’enfant, Mô, ce double trouble, ce jumeau sombre récurrent, traverse ses récits dans les cinq autres volumes à venir. Mô s’est élevé, baigné dans cette triple culture si particulière (de la vigne, de l’ostréiculture et de la pêche), dans ce bassin que surplombent la presqu’île de Sète d’un côté, le mont Saint Loup et Agde, de l’autre. Une étendue d’eau mystérieuse aux avant-goûts de règlements de comptes, de pillages des trésors antiques enfouis dans la vase et de trafics de toutes sortes, un subtil mélange des genres entre histoire locale, tissu de jalousies mesquines et envolées créatrices de personnages hors du commun ; un mesclun d’identités, de caractères, de paysages, un décor ethnologique « sudiste » rigoureusement authentique qui force la curiosité, l’étonnement, le plaisir tout court, puis la dépendance littéraire. Ce personnage, Mô, dépeint dans le premier volume, « La Meneuse », gamin de douze ans, à la langue bien pendue, entêté comme personne, démêle les fils d’un polar haletant, labyrinthique, en forme de cauchemar éveillé. Avec son ami Aristide, géant microcéphale à cervelle de moineau et sa bande de gosses effrontés, il rôde dans le noir et s’interroge : qui a tué la belle Meneuse ? Contact dossier complet service de presse : roxane[@]publie.net